Mardi soir, minuit et demi... [Priorité à Rasley Alliey]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Mardi soir, minuit et demi... [Priorité à Rasley Alliey]

Message  Azélanne Sparrow le Lun 20 Juil - 0:27

Il était très tard quand Azélanne ouvrit la porte de la maison qu'elle partageait avec son ami Rasley pour y entrer lourdement. Par la suite, la jeune femme enleva ses souliers qu'elle laissa trainer dans l'entrée puis se dirigea vers la cuisine. Elle n'avait rien avaler depuis un peu après six heure du soir et était trop fatiguer pour se préparer un vrai repas. Azélanne attrapa à la va vite une soupe en conserve qu'elle fit mijoté tout en se faisant un café. Par la suite, quand tout fut près, elle se rendit au salon, déposa sa soupe et son café sur table basse puis s'assit dans un grand fauteuil.
Malgré sa fatigue, la jeune femme attrapa une télécommande qui trainai puis ouvrit la vieille télévision moldu qu'elle avait acheter quelques années plutôt. Par la suite, elle commença à manger en écoutant elle ne savait quel émission moldu qui passait à cette heure la. Un bulletin d'information fut diffusé quelques minutes plus tard, mais Azélanne n'en tin pas compte. Rien de bien grave n'était arriver ce jour la et comme toujours, les moldus n'avait aucunes idées de la guerre se déroulant dans le monde des sorciers.
Une fois qu'elle eut fini son maigre repas, la jeune femme songea à aller se coucher, mais choisit plutôt de rester dans le salon. Rasley rentrerait probablement bientôt et elle souhaitait lui parler. Pas qu'Azélanne ai quelque chose d'important à dire à son ami, mais elle sentait qu'elle et son colocataire ne se voyait presque plus et cela la peinait. Rasley était l'une des seul personne qu'elle pouvait encore voir régulièrement et elle se sentait un peu stupide de ne pas profité du fait qu'il soit la.
À cette penser, la jeune femme soupira, puis changea de poste. Comme à l'habitude, il n'y avait rien susceptible de l'intéresser et elle laissa donc la télé ouverte sur n'importe quoi pour attendre le retour de Rasley...
avatar
Azélanne Sparrow

Nombre de messages : 2043
Age : 24
Localisation : Jamais au même endroit pour très longtemps.
Patronus : Panthère
Enfant(s) : Aucun
Date d'inscription : 02/04/2008

Feuille de personnage
Relations:
Gallions:
0/10000  (0/10000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mardi soir, minuit et demi... [Priorité à Rasley Alliey]

Message  Rasley Alliey le Lun 20 Juil - 1:04

Rasley n'avait finit de travailler que récemment. Il n'étais pas immédiatement rentré, s'attardant un peu au ministère, faisant une dernière ronde puis, soupirant, transposa devant chez Azélanne... devenu chez lui aussi, en faite. Il posa sa main sur la poigné, vérifiant ainsi si elle était barré ou pas, puis entra. L'entré était assez sombre, donc il ne fit pas attention ou il mettait les pieds. Enlevant ses souliers, il sortit de l'entré mais, ne regardant pas au sol, il s'empiètra dans les souliers d'Azélanne, mais réussit à se rattraper au mur avant de faire une chutte au sol. Il fallait dire qu'il n'était pas de ceux à avoir le meilleur équilibre et qu'il se "plantait" pas mal partout, mais dans les moquettes! Ce qui lui était déjà arrivé dans son ancien chez lui...

Azé devait être rentré depuis un bon moment. Il sentait les effluves de nourriture. Il n'avait pas mangé depuis un bout... sans doute qu'il restait des restants. Il enleva sa cape, la gardant sur son bras, puis finit par sentir un élensement dans son cou. Sans doute étais-ce dû au fait qu'il regardait souvent autour de lui... c'était ça être gardien... avoir mal au cou après... Au moins, il pourrait se reposer quelques jours, étant en congé après cette journées d'énervement totalement.

Cette fois, se fut son ventre qui en fit un tas. Il soupira, puis alla à la cuisine. En faite, il n'avait pas vraiment faim... Mais il sentait aussi le café, ce qui lui mit l'eau à la bouche. Certes, il n'en restait pas beaucoup, mais assez pour qu'il puisse au moins se remplir un peu l'estomac. Il était trop lâche et trop fatigué pour faire cuire quoi que se soit. Bref. Une fois qu'il eut finit de se verser un café, il sortit de la cuisine et se rendit au salon, ou se trouvait son amie.

-Salut. Comment a été ta journée?

Simple question. toute les conversations devaient commencer... et il lui semblait que ça faisait un bail qu'il n'avait pas parlé avec elle. Il finit donc pas aller s'asseoir sur un au fauteuil.
avatar
Rasley Alliey

Nombre de messages : 115
Localisation : Un peut partout... j'attend qu'on me le dise...
Patronus : Un puma
Enfant(s) : Deux jumelles qu'il aime mieux oublier...
Date d'inscription : 27/04/2008

Feuille de personnage
Relations:
Gallions:
0/10000  (0/10000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mardi soir, minuit et demi... [Priorité à Rasley Alliey]

Message  Azélanne Sparrow le Lun 20 Juil - 2:02

Azélanne à moitié endormit, n'avait pas entendu Rasley entrer et sursauta quand il lui parla. Au bout de quelques secondes, après avoir vu que c'était son ami qui venait d'arriver, la jeune femme répondit d'une voix lasse :

- Bof, plutôt assommante. Disons que j'ai vue pire et qu'au moins aucun combat n'a éclater, mais quand même...

Elle haussa les épaules, ne sachant pas trop comment elle se sentait. La jeune femme avait remarqué que durant les derniers jours, les mangemorts et les lycants semblait s'être calmé. Azélanne avait un mauvais pressentiment par rapport à ce changement, mais préférait ne pas y penser. Après tout, le ministère était toujours debout et elle n'était probablement pas la seul à avoir remarquer ce genre de chose.
Choisisant de ne pas y penser, la jeune femme resta quelques secondes silencieuse avant de finalement demander à Rasley :

- Et toi? C'est pas trop pire le ministère?

Azélanne ne si rendait presque plus et était plutôt curieuse de savoir comment on se débrouillait au ministère ses derniers temps. Bien sur, elle avait du passer par son bureau quelques jours plus tôt, mais n'était pas rester la bas plus de dix minutes.
Même si elle était curieuse par rapport à se sujet, la santé et le bien être de Rasley était tout de même plus important au yeux de la jeune femme qui attendit sa réponse en silence. Bien qu'elle ne s'en fasse pas trop à son sujet, Azélanne pouvait voir que comme tout le monde, son ami avait déjà été plus en forme. Soucieuse, la jeune femme changea de position dans son fauteuil, tout en espérant que tout soit bien aller pour son ami.
avatar
Azélanne Sparrow

Nombre de messages : 2043
Age : 24
Localisation : Jamais au même endroit pour très longtemps.
Patronus : Panthère
Enfant(s) : Aucun
Date d'inscription : 02/04/2008

Feuille de personnage
Relations:
Gallions:
0/10000  (0/10000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mardi soir, minuit et demi... [Priorité à Rasley Alliey]

Message  Rasley Alliey le Jeu 30 Juil - 22:09

Sur le coup, il n'avait pas vu qu'elle était à moitié endormit, alors il s'en voulu un peu. Mais elle eu un sursautet remarqua finalement que c'était lui qui venait de parler. Il sourit légèrement, alors qu'elle lui disait comment avait été sa journée. Assomante? Bon... c'était possible! Quand à lui... le ministère semblait plutôt calme ces temps-ci. Il n'y avait eu aucun problème depuis un bout de temps, ce qui le surprennait. Habituellement, il y avait toujours un petit quelque chose, même si ça devait simplement être un voyou qui tentait de faire des coups pour impressionner ses copains. Il en venait rapidement à bout... mais ce n'était pas des plus exitants. C'était déjà mieux lorsque le ministère se faisait parfois submerger d'une quelquonque façon.

-Non, pas trop. Simplement, il ne se passe rien d'interessant depuis un bout de temps, et les soirées deviennent longue. C'est rendu que je connais chaque dalle de chaque couloir pour les regarder à chaque fois quand je marche...

Et ce n'était presque pas exagéré... à force de toujours faire le même trajet, et de ne rien faire, il focussait sur le plancher pour faire passer le temps, et il avait apprit à reconnaître chaque tuile, surtout celle qui était mal mise dans le sol et dans lesquel il s'enfargeait souvent. Il osait espérer que quelque chose allait arriver bientôt, non pas qu'il aimait les combats... outre cela! Au moins, il y aurait quelque chose qui retiendrait son attention et qui lui permettrait de ne pas s'appitoyer chaque fois qu'il passerait un moment seul et qu'il pourrait réfléchir.Ça devenait lassant de toujours pensées que tout était de sa faute, et qu'il ne pouvait pas tourner la page. Certes, Azé l'avait beaucoup aidé pour ça, mais dans sa tête... une part de lui ne pouvait abandonner sa culpabilité.

Rasley prit une gorgé de son café, qui avait refroidit, mais pas trop, et tenta de trouver quelque chose à dire. Hélas, rien ne lui vint à l'esprit. Il fallait dire qu'il était très peu bavard, et qu'il ne l'avait jamais été... Même qu'il se tappait souvent sur les nerfs à force de rester muet comme une tombe! Comment Azélanne pouvait-elle le surporter? Il se le demandait bien... Même qu'il se trouvait incomprit lui-même, ne se comprenant donc même pas!
avatar
Rasley Alliey

Nombre de messages : 115
Localisation : Un peut partout... j'attend qu'on me le dise...
Patronus : Un puma
Enfant(s) : Deux jumelles qu'il aime mieux oublier...
Date d'inscription : 27/04/2008

Feuille de personnage
Relations:
Gallions:
0/10000  (0/10000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mardi soir, minuit et demi... [Priorité à Rasley Alliey]

Message  Azélanne Sparrow le Ven 31 Juil - 1:33

Tout était donc calme au ministère...
Cela n'étonnait pas du tout la jeune femme. Le gros de la guerre se découlait dans les rues, pas dans les lieux officiel... Au moins, Rasley était en sécurité et c'était mieux que rien. Même si Azélanne était le genre de personne qui préférait l'action à l'attente, savoir que ses proches était en sécurité était le plus important. Même si Rasley n'avait apparemment pas une bonne opinion de lui même, il comptait beaucoup au yeux de la jeune femme...
Hésitante, songeant au fait que leur vies était plutôt misérable, elle demandât à son ami :

- Ras... Est-ce que sa t'arrive de te sentir comme... vide? Comme si ta vie n'avait plus de but, comme si tout ce que tu faisait toujours avait un rapport à cette guerre... Comme si tu avais arrêter ta vie en dehors de la guerre...

Azélanne avait l'habitude de se sentir vide, mais n'aimait pas en parler. Généralement, elle essayait de ne pas y penser car sinon, elle se mettait à se pausé question après question. La jeune femme était peu être une personne aventureuse, mais le doute la rendait plutôt mal alaise...
Azélanne réalisait aussi qu'elle n'avait rarement été aussi seul au cours de sa vie. Sa elle pouvait le supporter, puisqu'elle n'était pas une personne très social, mais cette solitude lui faisait tout de même du mal. Cette fois si, les choses semblait différente : elle n'était pas seul par choix ou par malchance. Elle était seul car tout le monde était seul depuis le début de cette stupide guerre...
Encore une fois, tout en revenait à la guerre. Azélanne pouvait deviner pourquoi, après tout ce n'était pas difficile, mais elle avait l'impression que plus rien n'avait de sens. Elle se demandait si c'était comme ça que se sentait les soldats moldu qui participait au "vrai" guerres. La jeune femme n'en avait pas la moindre idée, mais elle savait que l'éffet était le même : elle sortirait de la changer et probablement diminuer...

Réalisant qu'elle s'enfonçait très vite dans ce genre d'idées, Azélanne soupira. Elle qui avait autrefois été une personne plutôt pessimiste avait maintenant la tête bourré d'idées noir! La jeune femme changea encore une fois de position dans son fauteuil puis ajouta :

- Hey... On pourrais passer plus de temps ensemble... Question de ne pas oublié complètement notre vie d'avant...

Étrangement, pausé cette question à son ami l'embarrassait. Azélanne n'était même plus habituer au relations humaines, même si il lui arrivait parfois de discuté avec des passants, et cela la gênait un peu. Aussi, elle avait souvent entendu dire que les amours naissaient vite en temps de guerre et se questionnait au sujet de ce qu'elle ressentait pour Rasley...
La jeune femme changea encore une fois de position dans le fauteuil.
Était elle tombé amoureuse de son ami? Azélanne l'ignorait. Peu être que tout le temps qu'ils avait passer à vivre ensemble, même si ils ne se parlait pas souvent, avait changer la façon dont elle le voyait. Peu être qu'elle était simplement habituer à sa présence et qu'elle avait simplement besoin qu'il soit la pour se sentir bien...
Elle s'étira pour prendre une couverture plié sur la table basse situé au milieu du salon.
Azélanne ne savait pas non plus comment elle devait se sentir si elle était en effet amoureuse de Rasley. Peu être serait-ce une occasion d'être moins seul, mais il ne ressentirait peu être pas pour elle ce qu'elle ressentirait pour lui...
La jeune femme s'enveloppa dans la couverture pour se tenir au chaud.
Peu être voulait elle être amoureuse de lui, même si elle ne l'était pas?
C'était compliquer.
Azélanne avait surtout l'impression d'avoir trouver une autre question à laquelle elle ne pourrait pas répondre...

(Et dire qu'au début je comptais dire "Désolé, je ne suis pas inspiré, je répond une autre fois" ^^)
avatar
Azélanne Sparrow

Nombre de messages : 2043
Age : 24
Localisation : Jamais au même endroit pour très longtemps.
Patronus : Panthère
Enfant(s) : Aucun
Date d'inscription : 02/04/2008

Feuille de personnage
Relations:
Gallions:
0/10000  (0/10000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mardi soir, minuit et demi... [Priorité à Rasley Alliey]

Message  Rasley Alliey le Sam 1 Aoû - 0:18

HJ: [Moi aussi ça me fait souvent ça! :D Comme là, je ne suis pas du tout inspiré...]

La fatigue commençait à se faire sentir dans le corps du jeune homme... aussi étais-ce sans doute une des raisons du pourquoi il se forçait à boir, alors qu'il n'en avait même plus envie. Mais il se forçait à rester éveillé, pour pouvoir parler avec Azé, à qui il n'avait pas parlé depuis un bout de temps. d'ailleurs, celle-ci finit par lui demander quelque chose, et il réfléchit quelque minutes avant de parler:

-Oui... C'est exactement ce que je ressens... Un espèce de vide dans lequel je ne suis pas capable de me retrouver...

Il sourit, la regardant. Elle semblait si pensive, en ce moment, qu'il ne voulait pas la dérrangé. Même qu'il se demandait ce qu'elle pensait. quelque chose d'importe? Sans la moindre importance? Bah... pourquoi se demandait-il cela? C'était ses pensées à elle! Lui... il pourrait très bien se perdre dans les siennes, ou tombait dans un rêve qui deviendrait rapidement un cauchemard... Ses rêves, même éveillé, arrivait à le traumatiser et à le rendre dingue! Non mais... pourrait-il un jour oublier, et se concentre sur sa vie présente? Pourrait-il savoir... comment ils en étaient arrivé là?!

Soupirant, il baissa les yeux sur le sol, sourcil froncé. Prenant une grande respiration, il dût à son amie de ne pas se replonger dans son esprit déjà assez torturé. Elle lui dit qu'il pourrait passer plus de temps ensemble, pour ne pas oublier leur vie d'avant... C'était une bonne idée... Mais ne pas remonter trop loin dans "avant". Mais sans doute pourrait-il ainsi retrouvé de sa confiance en soit, même s'il n'en avait déjà pas beaucoup!

-Oui... se serait sympa.

Il s'apperçut de son embarras et ne renchérit rien. Il lui arrivait quelque fois de se demander ce que les autres pensaient. Ça l'intriguait. De voir surtout ce que d'autre pouvait avoir comme idée... noir ou blanche ou rose... alors que lui n'en avait presque juste des noirs. C'était amusant...
avatar
Rasley Alliey

Nombre de messages : 115
Localisation : Un peut partout... j'attend qu'on me le dise...
Patronus : Un puma
Enfant(s) : Deux jumelles qu'il aime mieux oublier...
Date d'inscription : 27/04/2008

Feuille de personnage
Relations:
Gallions:
0/10000  (0/10000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mardi soir, minuit et demi... [Priorité à Rasley Alliey]

Message  Azélanne Sparrow le Sam 1 Aoû - 3:16

Rasley souriait...
Azélanne trouvait cela plutôt étrange, mais choisit de ne pas ce questionner à se sujet. Elle ne souhaitait pas se replonger dans le doute et avait surtout envie de se changer les idées. Plus pour ce changer les idées que par réelle curiosité, elle demandit à son ami :

- Que voudrais tu qu'on fasse?

Azélanne se tut quelques secondes, mais ajouta à la va vite :

- Si tu veux, on peu essayer d'avoir congé en même temps pour faire un voyage ou quelque chose...


Ce ne serait probablement pas trop possible, mais la jeune femme savait que sa valait toujours le coups d'essayer. Elle et Rasley travaillait beaucoup et l'emploie de son ami n'était pas directement relier à la guerre et le ministère pourrait donc facilement lui trouver un remplacement temporaire. Azélanne savait par contre que ce n'était pas son cas : elle ne pouvait pas se permettre de prendre congé sans raison. La jeune femme songea quelques secondes à comment elle pourrait se faire passer pour blesser, mais ce n'était pas très réaliste et elle fini par ce dire que de toute façon, Rasley n'allait peu être pas accepter...

Azélanne soupira, tout en espérant que son ami ne le remarque pas. Même pensé au fait qu'il pourrait refusé la déprimait; elle se demandait si c'était simplement car elle se sentait seul, ou bien car elle était amoureuse de lui. La jeune femme ne voulait pas y penser, mais se sentait de plus en plus curieuse à se sujet.
Azélanne savait qu'elle n'était pas très douer avec ce genre de choses et, n'ayant jamais été amoureuse, ne pouvait être sur de l'impression que cela donnait. Quelques personnes lui avait déjà décrit comment eux c'était sentit en amour, mais elle n'était pas du genre à croire que tout le monde vivait tout de la même manière. La jeune femme savait que pour elle, ce serait probablement différent...
Sentant qu'elle ne pourrait pas rester éveiller indéfiniment, la jeune femme, qui ne se sentait pas très lucide, déclara soudainement :

- Rasley, est-ce que tu est prêt à ... sortir avec quelqu'un a nouveau? Je ne suis pas trop sur, mais je pense que je t'aime...

La jeune femme baissa la tête, embarrasser. Il lui arrivait d'agir et de parler trop vite et elle espérait que cette fois si, sa ne lui causerait pas trop de problèmes. Elle ignorait ce que Rasley ressentait pour elle et, même si elle ne l'avait pas beaucoup vue dernièrement, espérait qu'Alexandre n'apprenne pas comment elle se sentait. Azélanne était à peu près sur de ne rien ressentir de plus pour ce dernier que de l'amitié, mais ne souhaitait tout de même pas lui brisé le cœur...
Elle songea au fait qu'au moins, il serait la comme remplacent si les choses ne marchait pas avec Rasley, mais réalisa bien vite que ce n'était pas une manière très respectueuse de voir les choses. En plus, elle n'était même pas sur d'être amoureuse de son ami et son intérêt soudain pour l'amour lui paraissait bizarre et Azélanne se demandait si c'était la guerre qui lui faisait penser à cela. Ce n'était pas impossible, mais c'était plus d'illogique au yeux de la jeune femme...
avatar
Azélanne Sparrow

Nombre de messages : 2043
Age : 24
Localisation : Jamais au même endroit pour très longtemps.
Patronus : Panthère
Enfant(s) : Aucun
Date d'inscription : 02/04/2008

Feuille de personnage
Relations:
Gallions:
0/10000  (0/10000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mardi soir, minuit et demi... [Priorité à Rasley Alliey]

Message  Rasley Alliey le Lun 3 Aoû - 3:25

Incapable de savoir ce qui se passait dans la tête de son ami, il ne réfléchissait pas plus que le nécessaire. Il attendait qu’elle ne parle, et quand elle le fit, il se prépara à répondre, mais déjà elle enchaînait. Il réfléchit un moment, avant de convenir que se serait sans doute une bonne idée. Passer du temps loin de son travail qui l’endormait malgré ses heures de marches serait une bonne solution à lui faire changer les idées. Mais comme devait sans doute le penser Azélanne, se serait compliqué et sans doute presque irréalisable. Mais ils pouvaient essayer. Puis, alors qu’il pensait pouvoir répondre, elle parla de nouveau.

La question qu’il avait espéré ne jamais plus entendre lui sauta à la figure. Il baissa les yeux sur sa tasse, maintenant vide, et se mordilla les lèvres, sans répondre. Il n’avait même pas remarqué la réaction d’Azé, ayant complètement fuit son regard à la fin de sa phrase. Ce qui l’avait le plus surpris, c’était sans doute la fin exacte de cette phrase. Le pensait-elle vraiment, ou étais-ce simplement la fatigue ? Comment en être sûr ? Jamais il n’avait été sûr dans sa vie, et lors des grosses questions qui devait avoir de grosse réponse, il avait toujours hésité. Sur un champ de bataille, il n’hésiterait pas à tuer… mais sur les affaires de cœur… il n’avait jamais prit de décision sur un coup de tête.

Il en vint même à se demander si lui-même aimait son amie. Il ne se l’était jamais posé avant cela, et maintenant… Sans doute l’aimait-il comme ami… ou l’aimait-il plus que ça… il n’en savait rien ! Sa souffrance mentale l’avait trop ébranlé, et ses émotions avaient maintenant plus de difficulté à sortir… plus qu’avant encore ! Montrer ce qu’il ressentait, le dire, n’avait jamais été dans ses cordes. Et maintenant… elle lui demandait s’il était prêt à sortir avec quelqu’un d’autre. Il ne voulait pas… gâcher son amitié avec la jeune femme, simplement à cause qu’elle lui avait dit qu’elle croyait l’aimait. Et si ça se trouvait, elle était simplement ébranlée par la guerre, comme tous ces gens qui se marient sur des coups de tête. Il en avait vu des cas semblables au ministère, et maintenant, il était plus prudent. Il ne prenait plus de décision importante concernant ses amours depuis… un moment…et maintenant… il devait recommencer ! Et… Il avait aussi entendu dire qu’Alexandre aimait bien Azélanne… S’il advenait qu’il sache que celle qu’il aime… ou du moins,selon ce qu il en savait devait aimer un autre?

Puis, énervé de réfléchir sans cesse,de se faire des maux de tête incessante à force de se questionner, il regarda son amie, puis dit, le plus sérieusement possible, en tentant de cacher son trouble :

-Eumh... en fait, je crois quon devrait aller se coucher.Si on en reparlait& demain matin ? Ou demain quand tu seras moins fatigué ? Tu tombes de fatigues, et je suis sûr que tu ne pèses pas tes mots.

Il ne disait pas ça pour quelle se sente stupide, ou qu’elle croit qu’il tentait de se défiler… seulement, il voulait être sûr qu’elle pensait bien ce qu’elle disait et qu’elle s’en souviendrait le lendemain. Et de toute façon, il aimait mieux réfléchir lui aussi sur ses sentiments. Oui oui… encore réfléchir et se causer d’autres maux de tête ! Pourquoi devait-il toujours se questionner ? Il n’en savait rien… Il finit toutefois par se lever, puis par aller dans la cuisine et déposer sa tasse dans l’évier, se demandant maintenant ce qu’il devait faire. Oui… demain. Il en aurait le cœur net… le lendemain parce que maintenant… Il n’était pas capable d’arranger ses pensées, qui tourbillonnait dans sa tête si rapidement qu’il se perdait sans qu’il ne puisse les rattraper et les mettre en place.

Sortant de la cuisine, il monta à l’étage. Il avait… une seule espérance. Qu’elle ne se sente pas blessé, ou délaissé… mais peut-être aussi que c’était lui le problème. L’espèce de gros problème qui causait d’autre problème ? Bon sens… pourrait-il un jour cesser de croire que tout était dans sa faute ? Comme si ce qui arrivait dans le monde pouvait être de sa faute à lui seul ? Comme si sa relation avec Miranda avait tourné mal à cause de lui seul ?

Il en vint à une conclusion… Il cesserait de s’apitoyer. Après tout… Ce n’était pas à cause de lui si la planète tournait ! N’y si le cœur était indéchiffrable ! …


(ah! j'ai réussis! maudit world pad!)
avatar
Rasley Alliey

Nombre de messages : 115
Localisation : Un peut partout... j'attend qu'on me le dise...
Patronus : Un puma
Enfant(s) : Deux jumelles qu'il aime mieux oublier...
Date d'inscription : 27/04/2008

Feuille de personnage
Relations:
Gallions:
0/10000  (0/10000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mardi soir, minuit et demi... [Priorité à Rasley Alliey]

Message  Azélanne Sparrow le Lun 3 Aoû - 5:14

[Pauvre petit Rasley, il se sent obligé de prendre le monde sur ses épaules...]

Azélanne ne s'était pas attendu à ce genre de réponse et ignorait donc comment réagir.
Au début, elle crut se sentir mal et triste, mais cet impression se dissipa rapidement. Quelques secondes plus tard, la jeune femme réalisa qu'elle se sentait surtout vide. De toute façon, Rasley ne lui avait pas dit qu'il ne l'aimait pas, il lui avait simplement conseiller d'aller dormir et d'y repenser.
Elle choisit de suivre son conseil sans trop y penser, ne voulant pas se faire du souci pour rien. Azélanne pouvait voir que son ami ne s'était pas encore décidé à son sujet et qu'il serait probablement plus propice d'en parler plus longuement le lendemain...

La jeune femme se leva, alla fermer la télévision qu'ils avait tout deux ignorer depuis l'arrivée de Rasley, puis prit sa vaisselle qu'elle alla ranger dans la cuisine. Par la suite, elle suivit Rasley dans l'escalier puis l'interpela :

- Ras, demains, on en parle, okay?

Sans attendre sa réponse, elle monta vers la salle de bain, se prépara en vitesse puis se rendit à sa chambre. Par la suite, Azélanne se mit en pyjama puis alla se couché.

Elle tombait de fatigue mais le sommeil ne vint pas.
Peu être était-ce à cause de la réponse de Rasley, ou bien de ses nouvelles émotions qu'elle ne comprenait pas encore très bien, la jeune femme n'aurait su le dire. Ce qu'elle pouvait voir, par contre, c'était qu'elle se sentait vide, à cause de la guerre et à cause de l'amour. Azélanne savait qu'une fois cette saleté de guerre terminé, elle ne serait pas la même personne et pas d'une manière positive. Elle avait vécu plusieures expérience pas très agréable au cours de sa vie et celle si serait probablement importante...
Soudainement, elle songea à son père, disparut quand elle avait autours de 6 ans et se dit que ça aussi, sa avait été une expérience traumatisante importante. Azélanne avait parfois soupçonner que c'était à cause de cela qu'elle avait autant de difficultés à faire confiance au autres et à s'attacher aux gens; quelqu'un d'important avait toujours manquer à sa vie et personne ne l'avait remplacer...

La jeune femme se retourna dans son lit, puis, couché sur le côté, ne sentit pas non plus le sommeil venir à elle.

Azélanne soupira, nostalgique mais toujours aussi vide. Peu être que si son père n'était pas disparut, sa vie aurait été différente...
Le souvenir qu'elle avait de Nyle Sparrow était flou dans son esprit, mais la jeune femme était à peu près sur que son père aurait participé à cette guerre si il avait été encore vivant. Elle ignorait si il avait été bon en magie ou pas, mais se dit que cela n'avait plus trop d'importance puisque son père n'était plus la depuis longtemps...
Et sa mère? Est-ce qu'elle se débrouillait bien la ou elle était maintenant? Louize allait elle bien elle aussi? Et qu'est-ce qu'elles penserait de Rasley si jamais elles le rencontrait?
Encore une fois, Azélanne sentit son esprit se remplir de questions auquel elle ne pouvait pas trouver de réponse. Elle ignorait quoi penser pour les faire partir et ne se sentait pas très bien.
Quelques temps plus tard, Azélanne s'endormit, la tête pleine de doutes...
avatar
Azélanne Sparrow

Nombre de messages : 2043
Age : 24
Localisation : Jamais au même endroit pour très longtemps.
Patronus : Panthère
Enfant(s) : Aucun
Date d'inscription : 02/04/2008

Feuille de personnage
Relations:
Gallions:
0/10000  (0/10000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mardi soir, minuit et demi... [Priorité à Rasley Alliey]

Message  Rasley Alliey le Lun 3 Aoû - 22:32

Il avait décidé de se refermer de nouveau, juste pour cette nuit. Le lendemain, il mettrait tout ça au clair... sauf que là... La fatigue était toujours présente, mais il n'arrivait pas à s'endormir. Comment l'aurait-il pu? Il se sentait toujours coupable, malgré tout, de ce qui était arrivé... et veut veut pas... il ne pouvait pas se le sortir de la tête... Comment allait réagir Azé était une de ses principales questions... quand il avait monté les escaliers, elle lui avait dit qu'elle acceptait qu'il se reparle le lendemain, mais il n'avait pas répondu, allant s'enfermer dans sa chambre. Une de ses plus grosses questions étaient sans doute : Était-elle sérieuse... ou était-elle simplement... vraiment pas lucide? Il voulait mieux en avoir le cœur net, sinon, il ne voulait plus faire ce genre d'erreur. Il n'avait jamais vraiment songé à ce qui pourrait se passer entre Azé et lui s'il restait longtemps chez elle. Le pire... devrait-il gâcher son amitié avec elle si, tout d'un coup... ils avaient... comment dire... tenter de sortir ensemble et que ça ne fonctionnait pas? C'était sa plus grande peur en ce moment. Bon... peut-être pas s'il devait se retrouver devant un épouventard, mais s'était toujours un fantôme dans sa tête qui ne demandait qu'à ressortir. Et, une chance, le lendemain, il ne travaillait pas... du moins, pas immédiatement. Il commençait dans l'après-midi...

Mais bon... puis, le sommeil commença à le gagner, alors qu'il était couché sur le dos, dans son lit. Et ensuite... ce fut une nuit sans rêve... Peut-être avait-il rêvé, mais sinon, il ne s'en rappelait pas. C'était le vide total dans son esprit. Comme si rien ne s'était passé... C'était le seul moment de son existence ou il pouvait être en paix... La nuit... pendant qu'il dormait ! Malheureusement, pour venir gâcher ces moment de bonheur, ou il oubliait tout, le soleil venait éclairer la chambre... et le réveillait... ce qui, en ce moment même, était en train d'arriver... Il ne pouvait pas rester couché éternellement, malheureusement, et il devrait affronter sa journée.

Il ne rouvrit pas les yeux immédiatement, pensant à ce qu'il pourrait bien dire à Azé... Et à ce que elle, elle pourrait bien dire... Si elle s'en rappellerait... ou si elle allait dire exactement la même chose que hier. Sincèrement... il ne savait pas comment il réagirait... Il avait beaucoup moins été affecté par la guerre que elle, ne se battant pas toujours contre des lycans, des vampires, et tout simplement des mangemorts. Il en avait affronté quelques uns, dans le temps ou tout était pire, mais sinon, c'était... moins pire. Il affrontait plus des employés retissant qui ne voulait pas quitter leur travail, au lieu de bataille et de mort. Sans qu'une de ses premières grandes batailles avaient eu lieu dans la cachette des mangemorts... il ne se rappelait plus exactement... Là, il y avait eu quelqu'un qui était mort... même que lui avait été touché... mais ça avait été un accident alors... mais sinon, il avait plutôt et impassible devant tout ça. Sans doute en rapport à sa rupture récente. Mais là, si cela devait arriver de nouveau, comment réagirait-il? Bien, mal, impassiblement? Aucune idée...

Décidant qu'il était temps de se lever, il ouvrit les yeux et s'étira, puis s'assit sur son lit, regardant le mur face à lui, sans vraiment décider que faire. Puis, soupirant, il se leva et s'habilla, sans se presser. Une fois bien près, il sortit de sa chambre, ouvrant la porte avec une hésitation peu remarquable. Marchant dans le couloir, tranquillement, il ne savait pas si Azé était réveillé oui ou non. L'espérait-il... ou simplement, était-il peu prompt à interagir dans de tel circonstance? Peu importe... un jour ou l'autre, il devrait bien tourner la page! Il ne pouvait pas rester dans son petit monde toute sa vie! Même... malgré qu'il se disait ça... il n'arrivait pas à se convaincre... Simplement parce qu'il croyait encore une fois avoir tord... Ainsi il descendit les escaliers, la tête chargé de pensé. Il avait toujours été un lève tôt, même s'il se couchait tard. Il devait sans doute être dans les alentours de 7heures du matin... Et en plus, il se rendit comte que son ventre criait de faim. Depuis le dernier soir, il n'avait rien mangé, sauf peut-être avoir but un café, mais cela ne comptait pas. Il se fit donc deux toast et regarda dans le frigidaire pour trouver quelque chose d'autre pouvant lui donner de l'énergie... Mais rien ne le tentait. Il se contenta d'un simple verre d'eau et mangea en silence.
avatar
Rasley Alliey

Nombre de messages : 115
Localisation : Un peut partout... j'attend qu'on me le dise...
Patronus : Un puma
Enfant(s) : Deux jumelles qu'il aime mieux oublier...
Date d'inscription : 27/04/2008

Feuille de personnage
Relations:
Gallions:
0/10000  (0/10000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mardi soir, minuit et demi... [Priorité à Rasley Alliey]

Message  Azélanne Sparrow le Mar 4 Aoû - 3:41

Azélanne ne dormit pas très bien mais ne rêva pas. Elle se réveilla un peu plus tôt que d'habitude, probablement à cause de Rasley qui avait fait un peu trop de bruit en se levant, puis ne parvint pas à se rendormir et choisit donc de se lever. La jeune femme avait l'habitude de se lever à peu près une ou deux heures plus tard puis de se préparer en vitesse avant de transplaner vers le Chemin de Traverse. Généralement, elle ne déjeunait qu'une fois arriver la bas.
Choisisant de ne pas faire comme à son habitude, elle enfila ses pantoufles puis descendit vers la cuisine, toujours en pyjama. Elle lança un rapide "salut" à l'intention de Rasley puis se fit à son tours des toasts. Azélanne se servit ensuite un verre de lait puis s'assit près de son ami. La jeune femme mangea en silence quelques secondes puis dit finalement :

- Je vais avertir à mon travail pour leur dire que je suis "malade".


Elle ne l'était pas, mais Rasley devinerait probablement que c'était un moyen subtile de lui dire "je vais m'arranger pour pouvoir rester à la maison". Azélanne savait qu'elle n'aurait sinon pas assez de temps pour lui parler et ne voulait pas avoir à attendre pendant encres des jours entier. Elle ne souhaitait tout de même pas presser Rasley et elle attendit donc qu'il ai fini de manger avant d'hésiter d'une petite voix :

- Tu sais, ce que je t'ai dit hier soir...

Elle baissa les yeux, mordit une bouché de toast, mâcha puis avala avant de finalement continuer :

- Je sais que sa a pu paraitre "pas rapport" ou juste confus, mais c'est vrai. Je ne suis pas trop sur de ce que je ressent, mais il se peu que oui...


Azélanne s'interrompit brusquement, retenu sa respiration quelques secondes puis expira longuement comme pour se calmé. Par la suite, elle ajouta :

- Je t'aime...

Elle ignorait si elle avait simplement fini sa phrase ou bien dit ces trois petits mots tout seul. La jeune femme était stresser et ne savait pas trop quoi ajouté. Elle espérait que Rasley ne lui réponde pas quelque chose comme "Ah, tu est encore mal réveiller" et encore moi qu'il lui brise le cœur. Son ami était une personne plutôt douce et prudente, cela n'allait probablement pas arriver, mais elle avait tout de même un peu peur. Azélanne craignait d'avoir gâcher sa relation avec Rasley en lui disant qu'elle croyait l'aimer.
Elle savait qu'elle se faisait du mal à elle même en songeant à tout cela, mais avait souvent fini par se dire qu'il n'y avait pas d'amour sans douleur. Encore une fois, elle voyait le monde en noir, mais cette fois si, ce n'était pas à cause de la guerre...
avatar
Azélanne Sparrow

Nombre de messages : 2043
Age : 24
Localisation : Jamais au même endroit pour très longtemps.
Patronus : Panthère
Enfant(s) : Aucun
Date d'inscription : 02/04/2008

Feuille de personnage
Relations:
Gallions:
0/10000  (0/10000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mardi soir, minuit et demi... [Priorité à Rasley Alliey]

Message  Rasley Alliey le Mar 4 Aoû - 16:56

Rasley s’était assit à la table, déposant son verre dessus et mettant ses toasts dans une assiette, pour ne pas faire de miette partout. Bon… un peu stupide mais bon… peut-être se cherchait-il simplement quelque chose à faire en attendant Azé qui, le sentait-il, était déjà réveillé et descendait les escaliers. Il attendit un peu, puis la regarda rentrer dans la cuisine, craignant de l’avoir réveillé. Il n’était pas des plus subtile non plus, alors… Soupirant, il continua de manger, puis elle finit par lui lancer un salut et alla se faire des toasts et se prendre un verre de lait. Cela fait, elle lui dit qu’elle allait appeler à son travail pour dire qu’elle était malade, ce qui n’était pas vrai du tout. Peu importe… Au moins, ils auraient le temps de discuter pleinement.
Il attendit un peu, puis avala sa dernière bouchée et but une bonne gorger d’eau et reposa son verre sur la table, la regardant. L’heure de vérité allait sonner! Bon… dit comme ça, ça semblait amusant, mais pour lui, qui tentait de fuir tout sentiment amoureux, se sentait soudainement mal… Il serra les dents, alors qu’elle commençait à lui parler. Il ne dit rien, attendant qu’elle finisse. Quand elle en arriva à : « - Je sais que sa a pu paraître "pas rapport" ou juste confus, mais c'est vrai. Je ne suis pas trop sur de ce que je ressens, mais il se peu que oui... » il la regarda, sans ciller, puis attendit les prochains mots… Une fois venu, il soupira et baissa les yeux sur la table, tentant de trouver une réponse qui pourrait ne pas sembler stupide. Il n’était pas du genre à manquer de tact, mais dans ce genre de situation, il n’allait pas en dire autant…
Il eu toutefois un sourire… peut-être nerveux, peut-être amusé… Il ne le savait pas lui-même, mais il éprouvait le besoin de sourire comme un idiot. Non pas qu’il se moquait d’elle… en fait, son sourire était plutôt discret, alors peut-être qu’elle ne le remarquerait pas non plus…
- Azé… Je ne veux pas paraître sot… Ou peut-être simplement que, je vais te l’avouer, je tente de… nier mes propres sentiments… mais il existe plusieurs genre de je t’aime… Et j’aime mieux faire attention et ne pas… croire à autre chose si ce n’est pas ça.
Il s’était un peu enfarger dans les mots et sursauta légèrement en se rendant compte que ce n’était pas si comprenable que ça, finalement… Rasley releva les yeux, la regardant avec inquiétude. Il avait peur de l’avoir blessé, d’une quelconque manière… Il savait qu’il manquait pour la plus part du temps de confiance en soit, et cela l’emmener à douter trop souvent de lui… Et si ce qu’il venait de dire la blessait… et qu’elle ne voulait plus jamais lui reparler… Qu’elle pied il était!
-Désolé… Je me suis peut-être mal expliqué…
Il la regardait toujours, attendant sa réaction. Jamais il n’avait pensé se retrouver dans une telle situation. Et peut-être que le simple fait de s’engager dans une nouvelle relation l’effrayait… Ou simplement, avait-il peur de faire une nouvelle erreur comme dans sa relation d’avant. Si au moins, il pouvait déchiffrer ses propres sentiments… son propre cœur qui ne semblait plus sien, et qui ne faisait qu’habiter ce corps qu’il ne comprenait plus… Mais plus il y pensait, plus il se rendait compte qu’il éprouvait lui aussi des sentiments envers elle… Sa réaction lui faisait tellement pensées à celle d’un gamin qui se croit coupable… Un gamin tout cours!
Et si… Il devait sortir avec elle, comment ça se passerait? Il se le demandait bien. S’il devait cesser de sortir ensemble pour une quelconque raison, resterait-il amis? Et…si lui-même en ce moment n’était pas très réveillé? Non, ce n’était pas une excuse. Il était très lucide en ce moment… Par Merlin! Allait-il un jour finir de se questionner!
avatar
Rasley Alliey

Nombre de messages : 115
Localisation : Un peut partout... j'attend qu'on me le dise...
Patronus : Un puma
Enfant(s) : Deux jumelles qu'il aime mieux oublier...
Date d'inscription : 27/04/2008

Feuille de personnage
Relations:
Gallions:
0/10000  (0/10000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mardi soir, minuit et demi... [Priorité à Rasley Alliey]

Message  Azélanne Sparrow le Mar 4 Aoû - 19:28

Azélanne baissa les yeux, sans savoir comment réagir. Elle voulut soupiré mais se retint. La jeune femme avait surtout l'impression qu'ils n'allaient nul part et répondit d'une voix lasse :

- Écoute, je ne sais pas trop le sens de mon "je t'aime" et je ne sais pas non plus qu'elle impression sa fait d'aimer quelqu'un... Disons que je ne suis jamais tombé en amour avant, surtout pas "quand c'était le temps" et quand tout mes amis était des petits ados qui sortait avec n'importe qui...

Ce qu'elle disait ne faisait probablement pas plus de sens que ce que Rasley avait dit, mais la jeune femme continua tout de même, souhaitait expliquer ce qu'elle ressentait :

- J'ai toujours eux de la difficultés avec ça... Je ne m'attache pas au gens facilement, mais en même temps j'ignore si je t'aime vraiment ou bien si j'ai juste besoin que tu sois la pour me sentir bien...

Est-ce que ses deux choses revenait au même? Azélanne n'aurait su le dire. Elle resta silencieuse quelques secondes, questions de rassembler ses idées, puis continua :

- J'imagine qu'on n'a pas à rester la à déprimé...

La jeune femme sourit, ne sachant pas quoi ajouté. Elle se sentait plus que confuse et ignorait si elle était heureuse ou triste. Ce genre d'émotions ne ressemblait pas à ce qu'elle avait ressentit auparavant, mais elle attribua cela à cette guerre. Cette stupide guerre qui la faisait voir tout en noir et l'empêchait de comprendre comment elle se sentait vraiment...
"Peu être que j'en met un peu trop sur le dos de la guerre?" Se questionna tout de même Azélanne. "Peu être que c'est simplement moi qui suis confuse et qui me cherche des échappatoires?"
La jeune femme tenta de ne pas y penser, sans succès. Elle ne pouvait qu'attendre la réponse de Rasley et espéré qu'il ne disent rien de stupide ou de blessant. Elle avait confiance en son ami à se niveau la, mais peu être qu'il ferait tout de même un faux pas...
Azélanne ne voulait pas y penser, attendre était déjà bien suffisant pour qu'elle se sente nerveuse...
avatar
Azélanne Sparrow

Nombre de messages : 2043
Age : 24
Localisation : Jamais au même endroit pour très longtemps.
Patronus : Panthère
Enfant(s) : Aucun
Date d'inscription : 02/04/2008

Feuille de personnage
Relations:
Gallions:
0/10000  (0/10000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mardi soir, minuit et demi... [Priorité à Rasley Alliey]

Message  Rasley Alliey le Mer 5 Aoû - 15:46

Rasley continuait de la regarder, sans démontrer la moindre émotion, malgré qu’il ait bien voulu démontrer une parcelle de… nostalgie, ou un truc du genre. Rien ne venait. Il avait été tellement habitué de souffrir, que presque plus rien ne semblait l’affecter. Sans doute que si quelqu’un mourrait devant lui, s’il ne le connaissait pas, il ne montrerait aucune émotion apparente. La guerre, c’était la guerre… Mais n’empêche, il en avait assez de se montre insensible.

-Quand on était des petits ados, comme tu dis, la vie était belle et les oiseaux chantaient…

Il eut un espèce de sourire, se rendant compte de la futilité de sa phrase. Il ne voulait pas paraître bête, avec ses réponses… Surtout qu’il ne savait pas comment réagir.

-En effet, on ne devrait pas rester là à déprimer. Ça ne fait que rajouter de l’animosité… Mais une chose que je sais. Il faut apprendre de ses erreurs… Et… L’amour, ça s’apprend par essaie erreur… Je ne veux pas dire par là que je suis complètement insensible, et que je ne ressentais rien dans mes autres relations… il m’arrivait d’aimer, mais ce n’était pas la bonne personne. Alors, je m’en rendais compte, et j’apprenais de mes égarements. Alors… peut-être que c’est la même chose pour toi.

Il prit une pose, sentant qu’il ferait tout un paragraphe s’il ne se taisait pas.

-Mais bon… Je…

Un soupire, puis une grimace d’énervement.

-Une chose que je peux dire… si tu sens que… ton émotion est vraiment valable, tente de l’approfondir. J’ai moi-même quelque difficulté à ce moment à me demander ce que je ressens… Chose sûre…

Il hésita un moment, puis baissa les yeux, se demandant s’il devait dire ça, oui ou non.

-D’une certaine façon tu ne m’es pas indifférente…

Sentant qu’il venait de commettre un faux pas, il leva les yeux, la regardant avec inquiétude. La pire des choses qui pouvait lui arriver… Il n’osait même pas y penser. Si tout devait être finit entre eux, il se retrouverait de nouveau à la porte… Ce qui ne lui tentait pas vraiment. Il avait certes accumulé de l’argent… mais… Non, ne pas penser à ça! Attendre sa réaction était plus simple…

-J’ai encore une fois gaffé… hein?
avatar
Rasley Alliey

Nombre de messages : 115
Localisation : Un peut partout... j'attend qu'on me le dise...
Patronus : Un puma
Enfant(s) : Deux jumelles qu'il aime mieux oublier...
Date d'inscription : 27/04/2008

Feuille de personnage
Relations:
Gallions:
0/10000  (0/10000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mardi soir, minuit et demi... [Priorité à Rasley Alliey]

Message  Azélanne Sparrow le Mer 5 Aoû - 20:21

Azélanne haussa les épaules puis soupira. Encore une fois, elle ne savait pas quoi répondre et ignorait comment réagir. Elle resta silencieuse plusieurs minutes, mais devint incapable de supporter l'atmosphère lourd et soupira avant de finalement répondre :

- Bof... Je ne sais pas trop... J'ignore comment on est supposé agir dans ce genre de situations...

La jeune femme haussa les épaules. Elle souhaitait proposer quelque chose à Rasley, mais ignorait comment le formuler et savait qu'il risquait de ne pas accepter. Azélanne resta silencieuse pendant encore quelques minutes, l'esprit vide. Elle ne savait pas trop quoi penser des paroles de son ami et ignorait si cela lui faisait de la peine, la rassurait ou bien ne lui faisait rien. La jeune femme fessait de son mieux pour ne pas y penser, pour ne pas se sentir déprimé à nouveau...
Azélanne rassembla son courage petit à petit, tout en tendant de garder son esprit vide. Finalement, au bout d'un moment qui lui parut duré une éternité, elle demandât d'un ton hésitant :

- On peu au moins essayer d'être un couple pour un bout de temps... Si on vois que sa ne marche pas, on oublie tout et on continue à vivre comme si rien ne s'était passer, d'accord?

La jeune femme sourit d'un air mal à l'aise, tout en espérant que Rasley allait accepter. Elle ignorait si elle était vraiment en amour avec lui mais voulait en avoir le cœur net. Azélanne ignorait aussi si sa solution allait marcher mais espérait que son ami allait accepter. Si il avait lui aussi des sentiments pour elle, il les découvrirait probablement dans ce genre de situations et ce serait bien pour eux deux. Sinon, la jeune femme pourrait se dire qu'au moins, ils aurait essayer...
Azélanne soupira à nouveaux, tout cela était bien compliquer. Ceux qui disait que l'amour était une chose merveilleuse mentait, ou bien ils n'avait jamais vécu ce genre de situations...
avatar
Azélanne Sparrow

Nombre de messages : 2043
Age : 24
Localisation : Jamais au même endroit pour très longtemps.
Patronus : Panthère
Enfant(s) : Aucun
Date d'inscription : 02/04/2008

Feuille de personnage
Relations:
Gallions:
0/10000  (0/10000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mardi soir, minuit et demi... [Priorité à Rasley Alliey]

Message  Rasley Alliey le Jeu 6 Aoû - 16:59

Énervé, Rasley entendit ce qu'elle dit, malgré que son esprit vagabondait vers des insultes divergé vers lui seul. Se traitant de crétin et de tout les synonymes s'y rapportant, il tentait de trouver quelque chose à répondr à ça. Rien ne lui vint. Le noir totale... Comment se faisait-il qu'ils en étaient arrivé là? aucune idée, et c'est ce qui l'énervait tant! Il avait l'habitude de se mettre les pieds dans les plats, mais dans ce genre de situation, il tentait au moins de faire attention.
Au bout de quelques autres secondes de silence où il n'avait pas parlé, n'en étant pas capable, Azé parla de nouveau, et il la regarda, quelque peu de travers, mais sans la dévisagé pour autant. Simplement un petit froncement de sourcil et un battement de cil. Se mordillant les lèvres, il hésitait. Que se passerait-il s'il disait oui... Est-ce qu'elle le voulait vraiment, ou simplement... peut-être qu'elle espérait que non... Rah... par le sang des dragons! Stupide juron... Il baissa les yeux, ne voyant pas de se fait son sourire mal à l'aise. Quand il releva les yeux, il semblait plus déterminé, malgré le fait que dans sa tête, il se questionnait toujours. Il était un éternel hésitant! Quoi de plus merveilleux dans ce monde que quelqu'un qui n'arrive pas à se décider. De toute façon... il ne pouvait pas, du jour au lendemain, abandonner et laisser derrière lui cette barrière qui lui avait permit d'avancer et de se créer un monde...
Jamais il n'avait pas pensé se retrouver dans une telle position. Maudit amour de merde qui... rah et puis quoi encore... tout mettre sur le dos d'autre chose, alors que c'était lui le problème? Du n'importe quoi! Et pourquoi, quand il en avait eu l'occasion, il ne s'était pas coulé dans l'enfer de l'alcool? Au moins, là, personne ne se serait interessé à lui, sauf des ivrognesses et... Pourquoi il pensait à ça, là? Au lieu de penser à ce qui se passait dans le moment présent... il pensait à des sautises! Voilà à quoi il pensait! Des conneries!!!
-C'est... pas mal... Ça pourrait fonctionner...
Il la regarda un moment, puis eu un sourire. Si ça pouvait fonctionner... peut-être qu'il serait plus heureux comme ça, au lieu de se morfondre. Mais si ça ne fonctionnait pas... Il téait foutu. Il serait plus qu'à terre cette fois-ci, bien qu'il ne laisserait rien derrière lui... D'une certain façon. Totuefois, il y avait un minuscule problème. Pour lui du moins. Il avait toujours été torturé mentalement, à cause de tout ce qui s'était passé dans sa vie émotive. Sans doute que Azé, elle, avait dû souffert à cause de la guerre... Mais elle semblait moins morne que lui, déjà là en partant. Elle était même prête à... à... sortir avec lui... à être en couple, alors qu'elle... savait comment il était. Mais en même temps, peut-être que ça allait rammener un sourire sur son visage si amer ses derniers temps, même s'il souriait de plus en plus.
avatar
Rasley Alliey

Nombre de messages : 115
Localisation : Un peut partout... j'attend qu'on me le dise...
Patronus : Un puma
Enfant(s) : Deux jumelles qu'il aime mieux oublier...
Date d'inscription : 27/04/2008

Feuille de personnage
Relations:
Gallions:
0/10000  (0/10000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mardi soir, minuit et demi... [Priorité à Rasley Alliey]

Message  Azélanne Sparrow le Ven 7 Aoû - 3:18

En entendant la réponse de son ami, Azélanne sentit un sourire sincère naitre sur son visage. Rasley semblait trouver que c'était tout de même une bonne idée... Il allait probablement accepter...

La jeune femme sourit à nouveau, d'un air encourageant. Elle savait que son ami avait une mauvaise estime de lui même et qu'il se demandait pourquoi elle croyait l'aimer. Azélanne espérait pouvoirs lui montré pourquoi, si jamais elle l'aimait vraiment. Dans le cas contraire, elle espérait pouvoir tout de même rassurer son ami au sujet de sa valeur.

Il comptait beaucoup à ses yeux et la jeune femme savait que Rasley n'avait pas toujours pu compter sur le soutient de gens qui l'aimait. Même si, au souvenir d'Azélanne, il avait vécu une enfance heureuse, son ami n'avait pas toujours reçut tout le support dont il avait besoin. C'était plutôt étrange, en faite, elle avait perdu son père mais Rasley, qui n'avait rien vécu de semblable, était lui aussi un peu... marqué par la vie.
Par contres, ils ne réagissait pas au choses de la même manière. Elle était plus du genre à s'engourdir pour ne pas sentir la douleur et a oublier ce qui lui était cher. Rasley, à ce qu'elle avait remarquer, était plus du genre à prendre le monde sur ses épaules...

Azélanne venait de réaliser qu'à nouveau, elle commençait à se pausé beaucoup de question et à sur analyser tout. Elle faillit soupirer, mais se retint à la dernière minute, de peur que Rasley croie qu'elle était déçu ou quelque chose du style. La jeune femme parla par la suite :

- Est-ce que... Sa veux dire que c'est un oui?

Sa voix était beaucoup moins calme, beaucoup moins assurer et beaucoup moins joyeuse qu'elle ne l'aurait souhaiter, mais au moins, sa question était sortit sans problème. Azélanne ignorait si a cet instant, elle avait confiance en elle même ou pas, mais savait que de ce côté la, elle s'en tirait mieux que Rasley. À nouveau, elle songea au fait que son ami avait une mauvaise estime de lui même et tout et tout...
Honnêtement, si c'était cela que les gens n'arrêtait pas de lui répété, c'était un peu normal qu'il ne soit pas une personne très heureuse, en plus de la guerre qui n'aidait rien...
Cette fois si, par contre, la jeune femme choisit de penser à comment elle pourrait faire réalisait à Rasley qu'il valait plus qu'il ne le croyait. Azélanne ignorait comment elle pourrait réussir à faire cela, puisqu'elle n'avait jamais été douer pour rassurer les gens. Peu être qu'être gentille avec lui et souvent lui rappeler qu'il comptait à ses yeux serait suffisant?
La jeune femme ne savait pas trop et cette question s'ajouta au centaines de choses qu'elle ne savait pas...

(Écrire quand t'es assit comme L c'est pas confortable.)
avatar
Azélanne Sparrow

Nombre de messages : 2043
Age : 24
Localisation : Jamais au même endroit pour très longtemps.
Patronus : Panthère
Enfant(s) : Aucun
Date d'inscription : 02/04/2008

Feuille de personnage
Relations:
Gallions:
0/10000  (0/10000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mardi soir, minuit et demi... [Priorité à Rasley Alliey]

Message  Rasley Alliey le Ven 7 Aoû - 16:41

HJ: [Veux essayer!]
Rasley n'avait pas détourné les yeux, la regardant, tentant de trouver quelque chose qui pourrait peut-être... répondre à ses nombreuses question. Mais à ce qu'il avait vu, Azé, elle aussi, réfléchisait pour trouver des réponses, même si elle était plus du genre à tenter de les déccouvrir au grand jour. Lui était plus du genre à tenter de répondre en silence et mentalement, que d'exposer tout à voix haute... mais peut-être qu'il devrait utiliser l'autre façon? N'empêche, changer en si peux de temps en devenait presque étourdissant... Sans doute aurait-il été adolescent qu'il aurait put changer, mais là, c'était, voyait-il, impossible... et ça l'énervait. Avant, on aurait dit que la vie n'était qu'une simple petite chose insouciante, et qu'il fallait en profiter, mais là... on aurait dit que lorsqu'on vieillissait, ça se compliquait. N'empêche... il aurait bien voulu rester le lui plus jeune et ne pas penser toujours...
Il avait observé Azélanne, regardant ou elle semblait en venir. Puis, au bout de quelques secondes, elle lui demanda si c'était un oui, et un sourire étira les lèvres du jeune homme. Plus un sourire assentiment... quoi que amusé aussi. Il n'était pour autant du genre à hésiter en parlant, même s'il hésitait beaucoup mentalement. Il réfléchissait, puis agissait, même si ça pouvait avoir une conséquence négative... ce qui avait sans doute, malgré ce qu'il osait croire, emmener à sa rupture et à la perte de sa vie comme il l'avait aimé...
-C'était bel et bien un oui.
Comme la vie pouvait se montrer compliqué parfois! Tant de question sans jamais de réponse... Un jour, pourrait-il au moins redevenir ce... gars insouciant qu,il avait été? Sans doute pas, nonobstant tout ses efforts... C'était trop compliqué aussi de tout oublier et de mettre tout de côté. Il devait parfois avoir l'air de quelqu'un qui est un martyr, même s'il supportait quand même assez bien à la majorité des passes noir que lui offrait gratuitement son existence. Des hauts et des bas... tout le monde en avait... et le simple fait de penser que certains avait plus de complication dans leur vie le mettait mal à la l'aise, du seul fait ou il pouvait s'appitoyer sur son sort pour un rien...
Au bout d'un moment, il se rendit compte qu'il n'avait plus rien à dire. C'était... gênant, si on pouvait ainsi dire. Déjà qu'il n'était pas très bavare... Et il ne voulait rien dire pouvant complètement mettre au tappis leur conversation...
[Arg... ça fait mal aux épaules!]
avatar
Rasley Alliey

Nombre de messages : 115
Localisation : Un peut partout... j'attend qu'on me le dise...
Patronus : Un puma
Enfant(s) : Deux jumelles qu'il aime mieux oublier...
Date d'inscription : 27/04/2008

Feuille de personnage
Relations:
Gallions:
0/10000  (0/10000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mardi soir, minuit et demi... [Priorité à Rasley Alliey]

Message  Azélanne Sparrow le Sam 8 Aoû - 4:57

[Yea, te retour à ma maison avec une chaise confortable. Écrire comme L, surtout assit sur un lit, c'est pas agréable.]

Azélanne sourit à son tours en entendant la réponse de son ami et faillit lui sauté au coup. Pour une fois, elle parvint à contrôler son impulsivité et répondit simplement :

- Bien...

Elle haussa les épaules, heureuse mais incapable de trouver quoi dire. La jeune femme se pausait encore beaucoup de questions et ignorait si les choses allait marcher entre elle et Rasley, mais tâchait de profité du moment. Peu être que cela aiderait son ami à se sentir mieux dans sa peau?
Soudainement, alors qu'elle cherchait quelque chose à ajouté, elle pensait à Alexandre. Aveugler par la possibilité qu'elle aime Rasley, Azélanne n'avait pas trop penser à ce que lui pourrait ressentir. Elle ne voulait pas y penser de peur de se sentir coupable mais savait que c'était très immature de sa part. De toute manière, devait elle vraiment se sentir coupable car Alexandre s'intéressait à elle mais n'avait jamais eut le courage de vraiment lui en parler sérieusement?
Azélanne souhaitait ne pas avoir à y penser pour l'instant, se disant qu'elle et Rasley n'aurait qu'à être subtile pendant leur rendez-vous, si jamais ils sortaient en ville ou quelque chose. Elle ne souhaitait pas avoir à trop se préoccuper des affaires des autres. La jeune femme se sentait tout de même un peu bizarre en pensant à cela : l'amour, ou du moins la possibilité de ce dernier, la faisait réagir bizarrement. À cette pensé, elle choisit de demander à Rasley :

- On ferra des efforts pour ne pas être bêtifié par l'amour, d'accord?

Azélanne ignorait encore si elle aimait vraiment son ami, mais espérait que oui. Même si cela lui semblait stupide et cliché, elle avait probablement besoin de lui pour se sentir mieux. C'était peu être à cause de la guerre et de tout les effets qu'elle avait sur les esprit, ou bien simplement car la jeune femme était curieuse et qu'elle était belle et bien amoureuse. Elle ne voulait pas se questionner à se sujet, puisque pour une fois, elle était à peu près heureuse et que se moment pourrait terminé d'une seconde à l'autre...
"À nouveaux, je retombe dans le pessimiste..." Songea tristement Azélanne. "Peu être que c'est ma faute, après tout, si je me sent comme ça... J'imagine que si je fais un éffort, sa pourra changer..."
avatar
Azélanne Sparrow

Nombre de messages : 2043
Age : 24
Localisation : Jamais au même endroit pour très longtemps.
Patronus : Panthère
Enfant(s) : Aucun
Date d'inscription : 02/04/2008

Feuille de personnage
Relations:
Gallions:
0/10000  (0/10000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mardi soir, minuit et demi... [Priorité à Rasley Alliey]

Message  Rasley Alliey le Sam 8 Aoû - 22:07

Rasley entendit son "bien", mais plus rien ne suivit. On aurait pourtant presque que dit qu'il y avait un trois petit point à la fin de sa phrase, mais peut-être se trompait-il aussi... ça lui arrivait bien souvent de se tromper. Ses relations avec les autres avaient diminué à cause qu'il s'était... exilé en quelque sorte en lui-même. Sa seule relation humaine avaient été Azélanne, avec qui il habitait maintenant depuis un bon moment. Mais peut-être que leur relation plus poussé allait en effet lui permettre de se sentir mieux, de retrouver sa confiance d'avant... Il espérait, tout autant que elle devait espérer autre chose... En ce moment, d'ailleur, elle semblait bien pensive. Alors, à cause de ça, il ne dit rien, ne voulant pas la dérranger dans ses pensées. Quand finalement, elle lui dit "- On ferra des efforts pour ne pas être bêtifié par l'amour, d'accord?", il ne put s'empêcher de sourire. Bêtifié était-il un mot existent? Peu importe. Ça n'avait aucune importance. Lui, bête? Peut-être bien. Il en avait perdu des bouts avec sa rupture, mais jamais il ne s'était trouvé pourtant bête... il n'était pas de ce genre de gars qui son bête comme leur pied dès qu'ils étaient en compagnie de leur copine.

-D'Accord... Mais tu sais, ce n'est pas tout le monde qui agit ainsi. Il y a des couples plus sérieux qui démontre moins en public ce qu'il ressente. Je suis plutôt de ce genre, bien que je pourrais changer ma manière d'être, celon les circonstances...

Ce qu'il venait de dire faisait sans doute partie des plus longues phrases qu'il ai dites ces derniers mois. Malgré cela, il ne s'en rendit pas compte. Déjà qu'en ce moment, il se sentait plus heureux... en espérant que ça allait durer. Si cela devait finir du jour au lendemain, il en sortirait plus grandit, malgré qu'il sentait que sa relation amical avec Azé allait changer... un peu.

-Mmh... Puisqu'on a tout les deux congés, voudrais-tu faire quelque chose?

C'était la moindre des choses... Ils n'allaient sans pas rester là à réfléchir comme deux idiots"(e)". Il attendit sa réponse...

[xDD ça doit! ]
avatar
Rasley Alliey

Nombre de messages : 115
Localisation : Un peut partout... j'attend qu'on me le dise...
Patronus : Un puma
Enfant(s) : Deux jumelles qu'il aime mieux oublier...
Date d'inscription : 27/04/2008

Feuille de personnage
Relations:
Gallions:
0/10000  (0/10000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mardi soir, minuit et demi... [Priorité à Rasley Alliey]

Message  Azélanne Sparrow le Dim 9 Aoû - 16:12

Azélanne sourit puis répondit simplement :

- Si tu veux.

Rapidement, par contre, elle eut l'impression de retombé les deux pieds sur terre (elle ne ne souvenait même pas d'avoir eut l'impression de s'envoler) puis ajouta :

- Par contre, faudra pas aller stupidement voir plein de gens qu'on connait... Tu sais, Alexandre Dubois m'aime et je ne voudrais pas lui brisé le cœur.

Sa voix était dénudé d'émotions lorsque qu'elle parla, mais la jeune femme baissa tout de même le regard. Elle n'aimait pas Alexandre d'amour, mais elle ne voulait pas lui faire du mal...
"Tout cela devient bien trop compliquer!" Songea-elle "On se croirait dans une série télé moldu ou dans une chansons de Célestine Moldubec!"
À cette penser, Azélanne sourit à nouveau. Elle n'aimait pas cette chanteuse sorcière et avait l'impression que son esprit divaguait. L'amour rendait un peu stupide, à ce qu'elle avait crut remarquer et la jeune femme ne voulait pas que ça lui arrive. Azélanne avait toujours été impulsive, mais capable de garder la tête froide et espérait que ses nouveaux sentiments pour Rasley ne détruise pas ce genre de qualités. Est-ce que sa faisait même du sens?
Pour retenir son esprit de sauté d'une chose à une autre une nouvelle fois, la jeune femme ajouta à la va vite :

- On essaiera d'être le genre de couple qui garde les pieds sur terre... Enfin, je vais essayer. Tu m'a toujours sembler être capable de le faire quand tu sortais avec Miranda.

Azélanne sourit à nouveau, mais ignorait si c'était le bon moment de parler de celle la. Autrefois, elle et l'ancienne copine de Rasley étaient amies, mais elles c'était perdu de vue quand Miranda et lui s'était séparer. La jeune femme avait été triste de l'avoir perdu de vue, mais l'avait oublier au fils du temps. Par contre, Rasley avait probablement très mal prit la fin de leur relation et Azélanne ignorait qu'elle genre de souvenirs elle ramenait à sa mémoire en prononçant simplement le nom de Miranda...
"C'est un peu comme moi avec Alexandre, enfin, c'est plutôt le contraire : j'ai peur de brisé le cœur de quelqu'un avec qui je ne suis jamais sortit et Rasley à le cœur brisé à cause de quelqu'un qu'il aimait autrefois..."
À nouveau, c'était inutilement compliquer et Azélanne choisit de ne plus y penser. Au moins, avec la guerre, quand quelque chose tournait mal, il était facile de le sentir, même si soigner ses blessures était une autre histoire. L'amour lui semblait tellement plus tordu!
avatar
Azélanne Sparrow

Nombre de messages : 2043
Age : 24
Localisation : Jamais au même endroit pour très longtemps.
Patronus : Panthère
Enfant(s) : Aucun
Date d'inscription : 02/04/2008

Feuille de personnage
Relations:
Gallions:
0/10000  (0/10000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mardi soir, minuit et demi... [Priorité à Rasley Alliey]

Message  Rasley Alliey le Lun 10 Aoû - 22:26

Rasley hocha la tête. Bon... savoir quoi faire maintenant... eumh... hein, quoi? Ah oui! La terre appelait la lune... à moins que ce n'était la lune qui appelait la terre? Bah, peu importe! Mais n'empêche, il avait complètement oublier se... proverbe... métaphore... encore là, il ne savait pas! Elle lui parlait!

-Oui, d'accord...

Alexandre Dubois? Il ne l'avait vu que quelque fois, mais il avait déjà entendu dire qu'il avait des sentiments envers Azé... mais il ne pouvait pas vraiment prévoir sa réaction si un jour, il le déccouvrait. Ils ne pourraient pas toujours se cacher et prévoir les endroits où ils allaient être! Bon bon... Il ne répliqua rien d'autre semblant réfléchir. Pour une fois, il ne se torturait pas l'esprit, tentait plutôt d'analyser le pourquoi de la terre et la lune... stupide, oui, mais ça l'empêchait de penser à autre chose... Puis, Azélanne évoqua quelque chose d'autre et il tressaillit doucement, se reprenant rapidement par la suite.

-Je n'aimais pas les personnes qui se laissait aller ailleur quand ils étaient en couple...et sans doute que ça a mener à ma perte aussi. Mais avec toi, je ne m'attendrais pas trop à te voir devenir "zinzin" à cause de l'amour. Tu sembles plutôt les deux pieds sur terre, déjà en partant.

Wow! Encore une longue phrase! Ça en devenait presque une habitude... Il retint à son tour un soupire, tentant de trouver une destination pour la journée. Le cinéma? Nan... ça faisait plutôt gamin... même plus jeune, il n'avait vraiment eu de sortie au ciné avec ses copines... même quand elles étaient moldus!
Sentant son esprit repartir, il se secoua mentalement, et finit par demander:

-Tu as des préférences sur ce qu'on pourrait faire?
____________________
avatar
Rasley Alliey

Nombre de messages : 115
Localisation : Un peut partout... j'attend qu'on me le dise...
Patronus : Un puma
Enfant(s) : Deux jumelles qu'il aime mieux oublier...
Date d'inscription : 27/04/2008

Feuille de personnage
Relations:
Gallions:
0/10000  (0/10000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mardi soir, minuit et demi... [Priorité à Rasley Alliey]

Message  Azélanne Sparrow le Mar 11 Aoû - 19:29

-Je n'aimais pas les personnes qui se laissait aller ailleurs quand ils étaient en couple...et sans doute que ça a mener à ma perte aussi. Mais avec toi, je ne m'attendrais pas trop à te voir devenir "zinzin" à cause de l'amour. Tu sembles plutôt les deux pieds sur terre, déjà en partant.

Au paroles de son ami, Azélanne haussa des épaules, incertaine de ce qu'elle disait. Par la suite, son ami lui demander ce qu'ils pourrait faire et elle répondit donc sans trop y penser :

- Je ne sais pas, je n'ai pas l'habitude de penser à ce genre de chose...

La jeune femme haussa les épaules. Elle savait être très inexpérimenté dans le domaine de l'amour mais voulait au moins faire un effort. Azélanne ajouta donc :

- Hum... On pourrais aller se promener quelque part, sur le chemin de traverse ou bien du côté moldu.

Ce n'était pas l'idée la plus créative mais au moins elle avait proposer quelque chose. Par la suite, remarquant qu'elle n'avait pas encore avertit son travail qu'elle était "malade", Azélanne se leva puis le dit à son ami. Une fois cela fait, elle alla s'habiller et se préparé. La jeune femme enfila des vêtement moldu plutôt ordinaire : elle n'était pas du genre à mettre des heures à choisir quoi mètre, même pour un rendez vous.
Une fois cela fait, elle envoya un message expliquant qu'elle était malade au bureau ou elle travaillait. Par la suite, la jeune femme redescendit à la cuisine. En empruntant l'escalier, elle se souvint que plusieurs personnes lui avait déjà dit que l'amour rendait léger...
Azélanne sourit : cela ne faisait pas trop de sens. Bien sur, elle se sentait heureuse et avait pour l'instant réussit à ne plus penser à la guerre et à des choses négative en général, mais de la à se sentir plus légère? Peu être n'était elle pas vraiment en amour, alors ce serait simplement une nouvelle question...
La jeune femme alla s'assoir à la table de la cuisine puis sourit en réalisant que ce à quoi elle venait de penser ne faisait pas trop de sens...
L'amour la rendait elle un peu stupide?
C'était possible, mais Azélanne espérait que ce n'était pas le cas. Elle appréciait avoir un contrôle complet de son cerveau, merci.
Réalisant que de toute manière, elle n'avait pas l'esprit très claire, la jeune femme se contenta d'attendre que Rasley fasse quelque chose, en ne pensant à rien. Azélanne ne savait pas trop comment elle se sentait et ne voulait pas se pausé trop de questions.
avatar
Azélanne Sparrow

Nombre de messages : 2043
Age : 24
Localisation : Jamais au même endroit pour très longtemps.
Patronus : Panthère
Enfant(s) : Aucun
Date d'inscription : 02/04/2008

Feuille de personnage
Relations:
Gallions:
0/10000  (0/10000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mardi soir, minuit et demi... [Priorité à Rasley Alliey]

Message  Rasley Alliey le Mer 12 Aoû - 16:43

Rasley n'était pas repartit dans les nuages, se contentant d'attendre une réponse... comme ça lui arrivait souvent depuis les dernières heures. Elle finit par lui dire qu'ils pourraient aller du côté moldu, ou du chemin de traverse.
-Bah... quand on en a pas l'habitude, il faut la prendre... bien que je ne sois pas la meilleure personne pour dire ça!
Il rigola, un sourire aux lèvres, pendant qu'elle partait pour aller avertir son travail qu'elle était "malade". Pendant qu'elle allait se préparer, il en fit de même, enfilant les premiers vêtements qui lui tombait sous la main. Il n'était pas du genre à porter un complet veston pour sortir... ça faisait trop vieux pour lui, et il se concidérait trop jeune pour porter de tels habits... et c'était bien trop compliqué à mettre! Il se contentait d'un jeans et d'un T-shirt, ainsi que soulier, habituellement, de sport noir. Il avait toujours été ainsi... il ne se fiait pas au look, et c'était une des choses qui lui incommodait le moins... Mais... une question vint à lui troter dans la tête... qu'il écarta immédiatement. Et si entre lui et Azé ça fonctionnait vraiment? Ça serait... étrange... il ne se serait jamais attendut à un tel miracle... si c'était un miracle, en fait... il croyait plutôt qu'il devait tenter d'autres expériences. Sans doute aurait-il été sâoul qu'il aurait été monsieur "je m'en fou", et qu'il se serait mit à cruiser toute les filles de la place, comme là, il ne savait pas du tout que faire... il n'avait jamais été du genre à "cruiser". C'était les filles qui le faisait à sa place... pas lui... Sans doute un des pourquoi il avait tant de difficulté à amour... et, dans le cas présent, c'était Azélanne qui avait fait les premiers pas... pas lui! Avec un soupire de déffaite, il redescendit au rez-de-chaussé, s'étant déjà tout préparé. Il attendit Azé, qui arriva quelques minutes après lui. Il sourit, puis lui demanda:
-Alors, on y va? En fait... par quel moyen? J'aimerais bien retourner au chemin de traverse. Ça fait un baille que j'y suis pas allé!
Il était plus habitué à transplaner qu'aux autres moyens de transport même s'il savait utiliser les moyens de transport moldus, ayant vécu avec eu pendant de longues années... le métro, par exemple... il savait comment il fonctionnait... ou encore le taxi... les autobus... Etc...!
avatar
Rasley Alliey

Nombre de messages : 115
Localisation : Un peut partout... j'attend qu'on me le dise...
Patronus : Un puma
Enfant(s) : Deux jumelles qu'il aime mieux oublier...
Date d'inscription : 27/04/2008

Feuille de personnage
Relations:
Gallions:
0/10000  (0/10000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mardi soir, minuit et demi... [Priorité à Rasley Alliey]

Message  Azélanne Sparrow le Jeu 13 Aoû - 23:10

-Alors, on y va? En fait... par quel moyen? J'aimerais bien retourner au chemin de traverse. Ça fait un baille que j'y suis pas allé!

Azélanne haussa les épaules. D'un côté, elle aimait bien le chemin de traverse même si le temps qu'elle y passait n'était pas toujours agréable. De l'autre, ils risquait d'y rencontrer des gens qu'ils connaissait et la jeune femme ne voulait pas qu'Alexandre apprenne qu'elle...
Et puis quoi encore? Pourquoi devait elle s'assurer qu'il ne les voie pas pour ne pas qu'il est le cœur brisé? Qu'est-ce que sa changeait à sa vie?
Azélanne, choisissant de ne plus penser à ce qu'Alexandre pourrait ressentir si il les voyait, répondit finalement à son ami :

- Euh... Si tu veux, on peu transplaner, ou bien y aller avec de la poudre de cheminette... Ou bien, si tu veux, on peu essayer d'y aller comme des moldu, pour nous montré qu'on fait quelque chose différent de nos habitudes...

Elle ne savait pas trop si sa dernière phrase faisait beaucoup de sens, mais ne croyait pas que c'était très important. Après tout, il arrivait à tout le monde de se tromper et Rasley faisait lui aussi des erreurs quand il parlait...
"Je me concentre beaucoup sur les petites choses, depuis hier... Songea Azélanne. Je ne faisait pas ça avant, c'est étrange? Est-ce que c'est l'amour qui me fait penser comme ça?"
Légèrement soucieuse, la jeune femme se mordilla la lèvre inférieur. Elle ne voulait pas changer à cause de l'amour et espérait ne pas perdre sa capacité à penser normalement. Elle avait remarquer que certaines filles devenait dépendante de leur petit amis pour s'occuper de leur vie et espérait que cela ne lui arrive pas. Azélanne avait confiance en Rasley et tout, mais n'aimait pas être contrainte et souhaitait pouvoir rester qui elle était...
La jeune femme se leva puis ajouta à l'intention de son ami :

- Peu importe ou et comment on va, faudrait se dépêcher, quand même.

Elle sourit. La sorcière n'était pas vraiment presser, mais commençait à se pausé plein de questions quand elle restait assise à rien faire et n'aimait pas du tout ça. Azélanne était le genre de personne qui agissait avant de beaucoup réfléchir et avait besoin de bouger. Face à cela, c'était un peu illogique qu'elle soit tombé amoureuse de Rasley, qui était calme et prenait son temps pour réfléchir, mais elle pouvait tout de même comprendre. Elle avait souvent entendu dire que les contraire s'attirent, de toute façon!
avatar
Azélanne Sparrow

Nombre de messages : 2043
Age : 24
Localisation : Jamais au même endroit pour très longtemps.
Patronus : Panthère
Enfant(s) : Aucun
Date d'inscription : 02/04/2008

Feuille de personnage
Relations:
Gallions:
0/10000  (0/10000)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mardi soir, minuit et demi... [Priorité à Rasley Alliey]

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum